Aller au contenu
Accueil » Blog » L’intérêt de l’illustration en publicité

L’intérêt de l’illustration en publicité

Si je vous dit « illustration », il y a fort à parier que comme bon nombre de gens, vous pensiez directement à l’univers jeunesse, et les illustrations dans les livres pour enfants.
Et en effet, c’est un secteur dans lequel cette activité est très répandue, puisqu’elle est particulièrement adaptée au sujet du livre et au public -à savoir les enfants-, sensible aux dessins, aux couleurs et à l’univers créé dans les illustrations de leurs livres préférés.

Et pourtant, l’illustration se prête à mille autres terrains de jeu et supports, et peut être envisagée de façon très sérieuse dans le monde des adultes pour des sujets tels que la décoration, la formalisation d’idée, la documentation ou encore la publicité.

En fait, l’illustration offre une véritable mine d’or pour apporter originalité, authenticité et compréhension dans les supports produits. Dans notre environnement très visuel et avec notre mode de fonctionnement majoritairement basé sur le traitement optique des informations qui nous entourent, il est indispensable de se poser la question de la forme lorsque l’on communique. Pas seulement pour l’esthétisme, mais bien pour la compréhension.

Et comme une image vaut mille mot… intéressons-nous à l’image !

Pourquoi intégrer l’illustration dans ma communication ?

La définition nous dit : « Une illustration est une représentation visuelle de nature graphique ou picturale dont la fonction essentielle sert à amplifier, compléter, décrire ou prolonger un texte. »

Par extension, « illustrer » veut aussi dire « représenter », et peut donc se traduire par différentes formes, comme par exemple une illustration sonore ou photographique, qui vient appuyer, renforcer, souligner un commentaire, une scène, un écrit… bref, qui vient accompagner le sujet principal.

À la liste « amplifier, compléter, décrire ou prolonger », j’ajouterai également que l’illustration à le pouvoir « d’attirer » mais aussi de « synthétiser ». Car, je le redis, une image vaut mille mot, et dans une société visuelle comme la notre, c’est majoritairement le visuel qui nous interpelle et retient notre attention en premier lieu.

C’est pourquoi il est important de bien penser ce visuel, qui sera celui qui surprend, qui attire et qui retient notre cible, pour maximiser l’impact du message que l’on souhaite communiquer.

Ce pouvoir est permis par la photo, qui peut-être un très bon moyen d’illustrer un propos, mais lorsque l’on parle d’illustration, c’est bien de dessin qu’il est question, et ce n’est pas pour rien !

Eh oui, le dessin a des facultés particulières difficiles à égaler par d’autres moyens :

• Une dimension hypnotique.

L’illustration dessinée a ce pouvoir presque hypnotique, qui en général rend admiratif ceux qui la regarde. Comme les étoiles dans les yeux des enfants face à un livre illustrée, un attrait inexplicable pour ce visuel créé de la main de l’Homme, retranscrit avec talent.

Je dirais que c’est un peu l’effet « waw » de ceux qui disent souvent « Oula ! Moi je ne sais pas dessiner. » et qui sont admiratifs de ceux qui produisent cela (et qui fonctionne tout autant pour ceux qui savent dessiner avec leur propre style, et qui admirent le style des autres, différent du leur).

Cet aspect admiratif, toujours surpris et intrigué par le savoir-faire de celui/celle qui produit l’illustration, permet un effet d’attraction particulièrement intéressant.

• La force de synthétiser.

L’esprit de synthèse permis par l’illustration est vraiment puissant, puisqu’il permet en coup d’œil de comprendre une idée complexe ou un sujet global, et de résumer son contenu en un seul visuel. En un seul dessin, le propos peut-être clair, compréhensible et percutant, ce qui permet de simplifier le processus de communication entre vous et votre interlocuteur.

C’est une force qui peut servir dans différents domaines; qu’il s’agisse de réunions durant lesquelles la formalisation des idées par le dessin permet de résumé et de visualiser les échanges en cours (on appelle ça le « graphic recording »), en couverture d’un livre pour synthétiser l’histoire et l’univers du texte, en accompagnement d’un texte sur internet pour schématiser le contenu, ou bien, dans la publicité pour surprendre par une idée forte symbolisée par le dessin.

• L’univers du rêve et de l’imagination.

L’essence même du dessin est de mettre sur papier des idées, des images et des pensées abstraites, tout droit venues de notre cerveau. Le dessin a la spontanéité de la main humaine et l’aspect parfois presque inachevé d’une réflexion en cours.

Tout l’intérêt est donc que le dessin n’est pas la réalité, lorsque l’on produit une illustration, on parle de projet, d’idée ou de voyage, rien n’est figé, rien n’est réel, on est dans le domaine du rêve et de la pensée formalisés par quelques traits plus ou moins aboutis.
Contrairement à la photo, on ne parle pas d’une scène figée et existante, mais bien d’une projection en devenir, voire d’un monde complètement décalé, imaginé, irréel qui peut faire rêver.

Tout est permis grâce à l’illustration, il serait donc dommage de s’en priver, car on peut explorer mille mondes et surtout faire passer mille idées, mille messages, et mille émotions !

Comment intégrer l’illustration dans mes publicités et mes supports de communication ?

Qu’elle soit un véritable choix graphique présente dans votre identité visuelle, ou que ce soit pour un projet ponctuel, l’illustration est votre meilleure alliée pour vous démarquer.

Il suffit de voir des marques comme La vache qui rit, avec son emblématique et improbable vache rouge en guise de mascotte que tout le monde connait, retient et mémorise depuis des décennies, ou bien encore l’intérêt toujours présent pour les affiches anciennes, comme celles de Toulouse-Lautrec par exemple, véritables œuvres d’art, aujourd’hui collectionnées pour leur originalité.

La dimension artistique est clairement remarquable dans ces publicités, qui apportent autant d’intérêt dans le message que dans la forme, ce qui permet une meilleure mémorisation et un attachement à ces visuels connus de tous.

Qui aurait pensé dessiner une vache rouge pour parler d’un petit fromage ? Et pourtant, aujourd’hui, elle fait partie intégrante du paysage publicitaire français, et je dirais même, de la culture française.

Sans aller jusqu’à avoir forcément recours à un personnage emblématique, si ce n’est pas le cas de votre marque ou si ce n’est pas adapté à votre entreprise, vous pouvez tout à fait faire le choix de l’illustration pour créer un univers, montrer vos valeurs et vos idées à travers une illustration originale, qui vous démarquera immanquablement de la concurrence.

C’est tout l’esprit et le principe des publicités de Toulouse-Lautrec, pour les cabarets de l’époque, qui a su retranscrire l’ambiance des lieux.

Il est donc tout à fait envisageable pour vous aussi d’intégrer ce genre de projet dans votre communication globale.

Peu importe votre secteur d’activité et votre ligne graphique habituelle, la question est surtout de savoir ce que vous souhaitez communiquer, à qui, et pourquoi ?

En clarifiant cela, vous pourrez alors plus facilement déterminer, en accord avec votre graphiste, si l’illustration est un bon moyen de formalisation et de mise en image de votre message.

Encore une fois, toutes les images et tous les styles sont envisageables, il suffit de ne se mettre comme barrière que celle du but stratégique du projet.
Alors, si vous optiez pour un design moins lisse ? Si vous osiez des traits plus humains ? Si vous cassiez les codes en mettant en avant vos idées d’avenir pour vos prospects plutôt que vos réalisations passées pour vos clients ?

En bref, et si vous envisagiez une autre manière de communiquer, une autre manière d’aborder votre message, en le détournant ou en l’abordant sous un point de vue inhabituel, pour marquer les esprits ?

Je souhaite intégrer l'illustration dans mes prochaines publicités

Si vous avez un projet en tête ou si vous vous êtes laissé.e convaincre par cet article sans idée précise, n'hésitez pas à prendre contact pour que je puisse vous accompagner.

Je veux être accompagné.e

Conclusion

L’illustration se prête à de nombreux terrains de jeux et peut être vue comme un moyen de formalisation original et sans limite.

N’hésitez pas à envisager l’apport d’illustration dans votre communication, que ce soit dès les débuts à la création ou la refonte de votre identité visuelle, mais aussi en cours d’activité pour une campagne publicitaire spécifique par exemple, qui vous permettra de vous démarquer significativement.

En dehors des domaines de la mode, de ce tout ce qui touche à la jeunesse (livres, jeux, jouets, aliments…), ou de l’architecture et architecture d’intérieur (de moins en moins répandue au profit d’images en 3D, plus lisses, plus réalistes, mais aussi plus banales), l’illustration est finalement assez peu représentée dans la majorité des secteurs d’activités, et peut vous donner une véritable carte à jouer pour vous différencier.

Alors, vous voulez discuter de la manière d’intégrer l’illustration dans votre communication ?

Vous avez aimé cet article ou vous avez une question ?
↓↓↓    Laissez votre commentaire !    ↓↓↓

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Optionally add an image (JPEG only)